Mouvement Primaire | Jonathan Potana

10 

Le Poème Idiot

Mon corps est chaud et pas que là-dedans. L’eau est chaude. Les couleurs courent trop vite et les nuages me parlent C’est un cycle, non, oui mais rien de banal. Certaines misères sauvent la suite de certaines vies. Par la fenêtre quelques fleurs sont mortes. J’ai jeté dans le pot la peau d’un pitaya. Quelques sourires et la nuit vient. Voulez-vous faire le refrain ? Je me rappelle. Qu’il est dur de dire

Jonathan Potana

Rupture de stock

Informations complémentaires

Format

20 x 25 cm

Pages

28

Année

2021